top of page
Rechercher

Colère que faire ? à quoi ressemble-t-elle, à quoi sert-elle, comment réussir à la dépasser

Dernière mise à jour : 30 oct. 2023


Colère que faire, apprendre à gérer ses émotions, 06 Alpes Maritimes, Caroline Desombre

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de la colère, cette émotion à la mauvaise réputation.


Qu'est-ce que la colère, et à quoi ressemble-t-elle ?

Du simple agacement à la rage, la colère peut revêtir des aspects bien différents. Chaque personne étant unique, elle s'active pour des raisons variées et de manières différentes : irritation, frustration, exaspération, rage, colère contenue...


Elle se manifeste physiquement, par des battements cardiaques accélérés, une tension musculaire, une respiration rapide, des sueurs, rougeurs au visage, des tremblements.


Lorsqu'elle est vive, elle peut amener de l'agressivité verbale ou physique, des comportements impulsifs, de l'isolement, un refus de parler, de la destruction de biens matériels...


Les causes de la colère peuvent varier d'une personne à une autre, en fonction du tempérament, de la sensibilité, des histoires de vie, d'un niveau de stress plus ou moins élevé.


Pourquoi la colère est-elle souvent "le mouton noir" des émotions ?

Colère que faire ? Avez-vous déjà remarqué qu'il s'agit souvent de l'émotion la plus crainte ? La colère dérange, met mal à l'aise, elle est souvent difficile à gérer, aussi bien pour la personne qui la vit que pour celle qui est en face.


Et pour cause, cette relation difficile à la colère est souvent née d'injonctions conscientes ou inconscientes entendues et vécues depuis notre enfance, notamment pour les femmes, qui doivent répondre à une image de calme et de retenue, et parfois qualifiées d'hystériques en cas de colère. Pas étonnant, donc, que la colère ait une aussi mauvaise image.


La colère, réellement mauvaise ?

Et pourtant, en y regardant de plus près, quand on prend le temps de l'écouter, elle nous donne de précieuses informations sur nous-même. En effet, elle vient nous informer que notre Moi profond n'est pas en accord avec ce qui est entrain de se passer et qui déclenche notre agacement. Une part de nous, de nos valeurs et de notre être n'est pas respectée, et la colère est là pour la protéger et nous donner l'information.


Apprendre à reconnaitre notre colère et à nous questionner sur ce qui se cache derrière elle, c'est accroitre notre connaissance et notre conscience de soi, et faire un pas précieux vers nous-même.


De même, son énergie de feu permet d'être une aide, un "starter" qui nous pousse à sortir d'une situation qui ne nous convient plus. A titre personnel, elle m'aura par exemple permis de quitter un emploi qui n'avait plus de sens pour moi et une déontologie incompatible avec la mienne.


La colère est aussi là pour aider une personne à se défendre, à protéger sa sécurité, ses droits et ses valeurs.


Quand la colère nous freine.

Comme toute émotion, lorsqu'elle dépasse un certain stade, elle nous dessert plus qu'elle nous sert. La colère peu alors interférer dans notre relation avec les autres, notre travail, notre qualité de vie, et notre santé mentale et physique.


Lorsqu'elle est très vivante en nous, elle nous fait manquer de recul sur la situation, et peut nous faire perdre nos moyens. Notre état est altéré, nous perdons une part d'objectivité.


L'impulsivité du moment nous pousse à dire ou faire quelque chose, qui peut nous soulager sur le moment, mais qu'on regrette souvent après, une fois nos sens récupérés.


Qui n'a pas connu la dispute qui nous a fait dire des mots qui ont dépassé nos pensées ? Ou bien qui nous a fait envoyer ce fameux message, pour lequel on s'est mordu les doigts dès le lendemain ? Pire, elle peut mener à des actes bien plus graves et irréversibles.


Si la colère vous envahit, évitez autant que faire ce peut de prendre des décisions et d'agir à la hâte.


Comment faire pour l'écouter ?


Lorsqu'on est en colère, il est intéressant d'essayer, autant que possible, de se mettre sur "stop" un moment. Ce moment de pause permet :

- de dire à la colère "je te vois, je vois que tu essaies de m'informer de quelque chose". Reconnaitre une émotion permet déjà de la calmer un peu ;

- se questionner : "qu'est-ce qui me dérange dans cette situation ?", "qu'est-ce qui ne me convient pas ?", "quel est l'élément précis qui a fait monter la colère en moi ?". Ces questions vont permettre d'obtenir des informations précieuses sur ce qui se cache derrière. Vous pourrez parfois être surpris de voir ce que vous découvrirez : une peur inconsciente, une croyance limitante...

- une fois ces informations recueillies, remerciez la colère de vous avoir permis de prendre conscience de ce qui se jouait en vous.


On ne va pas se mentir, si c'était toujours simple de mettre cela en pratique, cela se saurait ! Le principal étant de faire du mieux possible, en essayant sur des situations qui donnent de "petites" colères, des agacements, bref des situations qui sont gérables pour vous. C'est un peu comme un jeu vidéo, si vous cherchez à vaincre le boss final sans vous être préalablement entrainé-e et avoir gravi les niveaux, il y a fort à parier que vous n'y arriverez pas... rien ne sert de se décourager ainsi !


Soyez doux envers vous-même, et allez-y petits pas par petits pas. Et parce que parfois, il peut être compliqué de faire ce travail seul pour certaines situations, et que vous sentez que vous avez besoin d'aide, n'hésitez pas à vous faire accompagner. Il est possible d'effectuer ce travail en profondeur, même lorsqu'on n'est pas sous le coup de la colère.


Ensemble, nous pouvons effectuer ce travail d'archéologie en duo, pour aller décrypter votre colère, ce qu'elle cherche à protéger, et pour vous aider à l'adoucir et la libérer.


Cet article vous parle ? Vous pouvez prendre rendez-vous en cliquant sur ce lien.

Caroline


Qui suis-je ?


Je suis Caroline, accompagnante/praticienne en intelligence émotionnelle (TCC) (plus d'infos ici), énergéticienne (informations ici), et facilitatrice de cercles de parole (détails ici). En présentiel ou à distance, je vous accompagne sur des thématiques de gestion des émotions, stress, deuil, connaissance et conscience de soi, harmonisation de vos relations.

Comments


bottom of page